X
Documentation Documentation Boutique Boutique Découvrez le groupe Leboulch Le groupe Leboulch Vivez l'actualité de la société Leboulch Actualité L'évolution de la société Leboulch depuis 1921 Historique Jobs Jobs Agenda Agenda Découvrez le procédé de fabrication Leboulch Découvrez le procédé de fabrication Leboulch
X
Gamme Bennes agricoles Épandeurs Bétaillères Plateaux fourragers Plateaux porte-engins / porte-outils Entretien des pâtures Divers

Actualité - page 4

Épandeurs Leboulch GOLIATH Évolution : Priorité au rendement

Pour les grands exploitants, CUMA ou ETA, les campagnes d’épandage, ça doit déménager.

D’où un cahier de charge épandeur très exigeant. Le design de caisse doit permettre un chargement aisé et maximal, induire un tassement équilibré de la matière pour transférer...

Pour les grands exploitants, CUMA ou ETA, les campagnes d’épandage, ça doit déménager.

D’où un cahier de charge épandeur très exigeant. Le design de caisse doit permettre un chargement aisé et maximal, induire un tassement équilibré de la matière pour transférer une masse homogène vers les hérissons, et offrir un look contemporain car l’épandeur, c’est aussi l’image de l’entreprise vis-à-vis de l’environnement et/ou des clients. Le dispositif d’épandage doit être alimenté de manière fiable, démêler la matière de manière constante, et l’épandre de manière régulière. Et le véhicule dans son ensemble doit être confortable, tant sur route que sur champs,tant à l’emploi qu’à l’entretien.

Rien de révolutionnaire, direz-vous. En effet. Et c’est bien là l’objectif de la nouvelle génération Leboulch GOLIATH Évolution : un maximum de simplicité dans un concentré de design pour un maximum d’efficacité. Voici comment.

Un maximum de simplicité dans un concentré de design pour un maximum d’efficacité.

GOLIATH frappe d’abord par son design de caisse. Non pas seulement parce qu’elle est de conception monobloc – chaque paroi, le fond et les ceintures sont réalisées à partir d’une tôle d’un seul tenant, supprimant les déformations et altérations de résistance dues aux soudures bout à bout. Non pas seulement parce qu’elle est désormais réalisée en acier HLE (ST420). Non pas seulement parce qu’elle est relativement basse pour un chargement aisé et très évasée au sommet pour un volume transporté maximal – la gamme Évolution introduit d’ailleurs des caisses de 1 m pour les applications en régions de collines et basses montagnes.

Design exclusif

Mais surtout parce que ses parois latérales sont cintrées. Ce design exclusif, ce n’est pas seulement un look résolument contemporain, ce n’est pas seulement l’économie de ceintures ou plis intermédiaires de renfort, c’est surtout un atout pour le glissement de la matière. La partie supérieure, évasée et arrondie, favorise le tassement de la charge, mais la partie verticale située dans le bas limite le taux de compression du volume inférieur. D’où une avance régulière de la matière, une caisse très propre après la vidange, et une alimentation homogène des hérissons.

Alimentation homogène

Cette alimentation homogène est également favorisée par un robuste fond mouvant à chaînes marines ou « Vaucasson » dont la tension est maintenue par un circuit oléo-pneumatique fermé, avec délestage mécanique en rotation inversée. Quant à l’épandage, il est réalisé par les hérissons « Leboulch », connus pour leur très bonne qualité d’émiettement. Celle-ci résulte des spires augmentées en acier HLE (ST420) d’épaisseur 10 mm, dont le diamètre de 900 mm garantit une large plage d’intersection, mais aussi de la répartition spécifique des couteaux (interchangeables, réversibles et en Hardox), des fléaux inférieurs (escamotables avec bague d’usure) et d’une vitesse de rotation judicieuse. L’équilibrage électronique en améliore encore les caractéristiques.

Le confort d’emploi ne se limite pas à celui conféré au roulage par un centre de gravité bas, un équilibrage judicieux sur le ou les essieux et une flèche ressort travaillant bien à plat. Les grilles de surveillance de la charge et du renvoi avant du tapis rassurent l’opérateur. La vitesse du fond mouvant est réglée par commande électro-hydraulique du débit d’huile. Les tendeurs oléopneumatiques de fond lissent les pics de charge et arrêtent l’épandage si la pression du système est insuffisante. Les capots intégraux et le carter supérieur à l’avant, les déflecteurs galvanisés à l’arrière et les garde-boues protègent l’épandeur et le tracteur. Même les feux arrière sont protégés au travail, par un dispositif automatique qui les rabat dès que le fond mouvant est mis en marche.

Côté commodité de maintenance, l’accent a été mis sur la robustesse et l’interchangeabilité.

Organes hydrauliques et électriques protégés sous le capot avant, avec accessibilité élevée, arbre de transmission Ø 45 mm, embrayage à cames sur le cardan, roue libre sur le système d’épandage, graissage latéral des paliers de hérisson, protection large des paliers, noix d’entraînement coulées, vérins de porte carénés, tunnels de protection des conduites hydrauliques et électriques, ...

Plus que jamais, l’épandeur Leboulch GOLIATH Évolution constitue la base simple et fiable d’un travail d’épandage efficace et productif pour le chantiers intensifs.

Cette base peut en outre être élargie suivant les besoins de chacun : unité de compostage CompoStar, régulations électroniques avec ou sans DPA, porte oscillante, hydraulique embarquée, version « 40 km/h », ...

Épandeurs Leboulch GOLIATH Évolution : Priorité au rendement
Bétaillères TRIMAX Évolution : sécurité du bétail avant tout

Les bétaillères Hauswirth se sont fait un nom grâce à leur caisse dite « indéformable ». Au moment de renouveler cette gamme, notamment pour mettre à profit les atouts de l’appareil de production du Groupe JOSKIN, JLB Leboulch a évidemment pris soin de conserver cette caractéristique...

Les bétaillères Hauswirth se sont fait un nom grâce à leur caisse dite « indéformable ». Au moment de renouveler cette gamme, notamment pour mettre à profit les atouts de l’appareil de production du Groupe JOSKIN, JLB Leboulch a évidemment pris soin de conserver cette caractéristique première.

La caisse des générations TRIMAX Évolution n’est donc pas en reste de robustesse. Elle garde sa conception monocoque et adopte la soudure continue pour une rigidité encore plus affirmée et un comportement uniforme des surfaces. Les arceaux supérieurs renforcés et les multiples tubes de renforts sur les côtés et le bas de caisse, distribués de manière plus harmonieuse, sont garants de la forme de la caisse à (très) long terme. Et la célèbre peinture martelée Leboulch, avec phosphatage et laque haut-de-gamme, résistante aux déjections animales (normes vétérinaires), garantit non seulement la conservation de la structure de la bétaillère, mais aussi le maintien de parois intérieures parfaitement lisses, condition primordiale à la sécurité du bétail.

Car c’est bien là, le souci premier de l’éleveur : prémunir ses bêtes du stress et des blessures.

En se profilant à la place de celles-ci pendant le transport, Leboulch a banni toutes saillies sur les parois intérieures, disposé un fond de caisse en tôle larmée pour réduire le risque de dérapage, prévu des pneus larges en série, et surtout, dessiné des passages de roues hauts, larges et chanfreinés, sur lesquels les bêtes auront tendance à s’appuyer plutôt qu’à chuter.

Pour une sécurité accrue, on peut également opter pour le revêtement de sol anti-dérapant ProSecurit. Et pour le confort, la bâche de toit est également disponible.

Pour la phase cruciale du chargement/déchargement, Leboulch offre à présent deux versions à part entière : une gamme « ras-du-sol » Trimax-S et une gamme à rampe Trimax-P.

La gamme Trimax-S représente bien sûr le summum du confort : pour le transfert des bêtes, l’ensemble de la caisse s’abaisse de sorte que la pente intérieure reste faible et que le fond de caisse se trouve seulement à 10 cm du sol à hauteur de la baie de chargement ; compte tenu d’un rebord sanitaire de 4 cm, le bétail n’a ainsi que 14 cm à franchir. Le relevage de la caisse s’effectue au moyen de deux vérins hydrauliques, auxquels on peut adjoindre, en option, un amortissement oléopneumatique des chocs de roulage.

Sur la gamme Trimax-P, la rampe a été optimisée. Elle conserve bien sûr son cadre galvanisé et son plancher en bois traité avec lattes de retenue, mais est par contre allongée pour réduire la pente de transfert, et élargie (2,29 m) pour minimiser les risques de chute.

Elle repose désormais sur trois grands arceaux à longue assise pour une stabilité maximale. En outre, la hauteur de plancher est minimisée en encastrant partiellement l’essieu dans le châssis sur simple essieu, et en inversant le tandem sur double essieu (lames sous les essieux – ce qui procure en outre un amortissement plus progressif au roulage). Les marches en entrée de rampe et en entrée de caisse sont ainsi réduites à quelques centimètres seulement.

Last but not least, sur les deux versions, la porte arrière est maximisée en sorte que la baie d’accès, très large (2,12 m), est à présent pratiquement équivalente à la largeur intérieure de caisse (2,23 m). De quoi prévenir les blessures lors des cohues à l’arrivée au pré !

Enfin, le confort de l’opérateur n’a pas été oublié. Sur Trimax-P, la rampe est munie d’un puissant ressort central facilitant la manipulation ; une commande hydraulique est proposée en option. Sur Trimax-S, les feux sont protégés dans la poutre d’appui arrière. Le portillon latéral est de série, comme le pré-équipement pour barrières extérieures, dont divers modèles, pivotants ou coulissants, sont disponibles en option, tous avec piquets d’arrêt rétractables, servant aussi de verrous de transport. Des barrières de séparation intérieure sur rails peuvent équiper la caisse. Les angles inférieurs de caisse sont biaisés pour un entretien aisé.

Bétaillères TRIMAX Évolution : sécurité du bétail avant tout
Leboulch REGENEROFLEX, un doux coup de fouet pour la prairie

La gamme Leboulch Régénéro a, comme son nom l’indique, pour objectif de régénérer les prairies, c’est-à-dire de stimuler l’activité biologique naturelle du sol afin de favoriser la pousse d’un fourrage plus dense, plus haut et de meilleure qualité.

A cet effet, la...

La gamme Leboulch Régénéro a, comme son nom l’indique, pour objectif de régénérer les prairies, c’est-à-dire de stimuler l’activité biologique naturelle du sol afin de favoriser la pousse d’un fourrage plus dense, plus haut et de meilleure qualité.

A cet effet, la section antérieure des Régénéro comportent des rasettes alternées qui décrochent mottes, taupinières, amas de bouses et autres résidus. Ceux-ci sont ensuite nivelés et répartis par une lame disposée en deuxième rang. Suit enfin une section arrière dont la mission est d’inciser la pelouse pour l’aérer et aiguillonner le système racinaire, et d’arracher mousses, adventices et autres herbes folles.

Là où le Régénéro classique se veut relativement agressif avec une section arrière pourvue de socs tranchants étroits pour reconstituer les parcelles (très) abîmées, le nouveau modèle, baptisé RégénéroFlex, vise un travail plus doux et plus fin. Sa section arrière est composée de rangées de dents étrilles courbées suffisamment longues pour bien suivre les irrégularités du terrain.

Ces dents sont particulièrement efficaces pour déloger les herbes mortes, les mousses et autres herbes indésirables. Mais leur travail ne s’arrête pas là : elles accomplissent aussi un excellent émiettement des mottes de terre arasées en amont par les lames, ce qui favorise d’autant un développement dense, rapide et homogène de l’herbe.

La profondeur de travail se règle au moyen d’une broche sur les supports de roues d’appui. L’agressivité des dents étrilles se règle au moyen d’un secteur gradué par section.

L’attelage de RegeneroFlex est lié à la poutre centrale au moyen d’un ressort de fort diamètre, lequel maintient la machine parfaitement au sol pour un bon travail, permet à l’attelage d’osciller pour un bon suivi des dénivelés, et absorbe les chocs des bosses et buttes, pour un grand confort d’utilisation.

Les Régénéro et RégénéroFlex peuvent accueillir, en option, un semoir électrique de sursemis pour densifier la prairie existante. Des tubes flexibles conduisent les semences vers des palettes déflectrices qui les diffusent au devant des dents étrilles, lesquelles les recouvrent afin qu’elles soient placées dans des conditions de germination optimales. Un marchepied est prévu pour le remplissage de la trémie et l’accès aux réglages.

Hors les roues, l’attelage et l’éventuel vérin de repliage, les Regenero et RegeneroFlex sont entièrement construits en acier spécial galvanisé, pour une durabilité maximale dans un environnement corrosif. La gamme compte un modèle fixe de 2,40 m et 4 modèles repliables de 4,00 m (sauf Flex), 5,00 m, 6,00 m et 7,40 m.

RegeneroFlex complète utilement le programme Leboulch d’entretien des pâtures, lequel compte aussi la gamme d’aérateurs Aéro (8 modèles de 2,40 m à 6,60 m) qui effectuent trois tâches en un passage : ébousage, aération de la pelouse et étalement des bouses et taupinières.

Leboulch REGENEROFLEX, un doux coup de fouet pour la prairie
Du nouveau en épandage chez Leboulch

Les épandeurs HVS de 10 à 17 m3 viennent de passer sur la planche à dessin du bureau d’études de l’entreprise JLB pour accroître leur efficacité et leur résistance.

3 évolutions majeures sur les HVS « evolution » :

1- Le système d’épandage a été amélioré...

Les épandeurs HVS de 10 à 17 m3 viennent de passer sur la planche à dessin du bureau d’études de l’entreprise JLB pour accroître leur efficacité et leur résistance.

3 évolutions majeures sur les HVS « evolution » :

1- Le système d’épandage a été amélioré avec des hérissons rallongés de 200 mm permettant d’optimiser la charge et de laisser un passage plus large aux matières. Ainsi, la qualité d’épandage et son homogénéité s’en trouvent largement améliorées. Les couteaux réversibles et interchangeables en Hardox permettent une longévité accrue. Les pieds des hérissons sont désormais montés sur bague d’usure et sont interchangeable facilitant entretien et maintenance.

2- La caisse de l’épandeur est désormais monobloc en acier spécial ST420 avec un pli de forme dans toute la longueur. Cette évolution garantie une meilleure longévité du matériel en supprimant tout risque inhérent aux soudures mais aussi un gain en charge utile permettant d’optimiser les campagnes d’épandage.

3- Les systèmes hydraulique et électrique sont maintenant en face avant du HVS evolution avec un bloc Bondioli. Un accès aisé aux différents éléments pour un réglage et une maintenance facilité.

La gamme HVS evolution bénéficie toujours des options habituelles avec des versions compostar, des centrales hydrauliques,...

Nous rappelons que tous les véhicules de JLB Leboulch respectent les nouvelles réglementations routières ainsi que les normes EN-690 afin de vous offrir un véhicule sécurisé, pratique et efficace. Vous retrouverez notamment les échelles de vue sur le côté ou les carters de protection du tapis en façade évitant les risques mais facilitant l’évacuation des impuretés.

Toujours à l’écoute des remarques de nos clients, les véhicules JLB Leboulch continueront d’évoluer pour satisfaire le plus grands nombre.

Du nouveau en épandage chez Leboulch
Pour accroître le rendement de vos prairies !

Régénéro
Le Régénéro est un régénérateur, outil traditionnel assez agressif pour les prairies abîmées. Il va araser et niveler dans sa première partie par des lames et scarifier par ses dents tranchantes le système racinaire. L’objectif est de stimuler l’activité...

Régénéro
Le Régénéro est un régénérateur, outil traditionnel assez agressif pour les prairies abîmées. Il va araser et niveler dans sa première partie par des lames et scarifier par ses dents tranchantes le système racinaire. L’objectif est de stimuler l’activité biologique naturelle du sol afin d’obtenir un fourrage de meilleure qualité et en plus grande quantité.



Régénéroflex
Le Régénéroflex a le même objectif en moins agressif grâce aux rangées de dents étrilles courbées pour émousser , scarifier la prairie et limiter le développement des adventices. Les dents sont suffisamment longues pour bien suivre les irrégularités du terrain. Ces dernières sont particulièrement efficaces pour déloger les herbes mortes, les mousses et autres herbes indésirables. Mais leurs travail ne s’arrêtent pas là, elles permettent aussi un excellent émiettement des mottes de terre arasées en amont par les lames. Ce travail en surface permet un développement dense, rapide et homogène de l’herbe. Cette machine est également équipée en standard d’un attelage 3 points sur ressort ce qui améliore grandement le confort d’utilisation.



Aéro
L’Aéro est un niveleur-ébouseur pour les prairies qui nécessitent un simple surfaçage après le passage des mois d’hiver pour faciliter la repousse.

Ces appareils peuvent être surmontés d’un semoir de sursemis pour rénover et densifier la prairie existante.

Machines galvanisées, en acier spécial, attelage souple, réglables en profondeur de travail et repliage hydraulique. De 2.40 m à 6m pour type régénéro jusqu’à 6.6m pour l’aéro.

Pour accroître le rendement de vos prairies !
1 2 3 4 5